Archives

La construction bois en France résiste en temps de crise

L’enquête nationale de la construction bois a été actualisée, pour connaître les évolutions de ce secteur d’activité en 2020, et mesurer en premier lieu l’impact de la crise sanitaire. Malgré ce contexte difficile, la construction bois résiste et continue d’avoir des perspectives heureuses.

 

Portée par le CODIFAB et France Bois Forêt, en partenariat avec FIBOIS France, l’Union des Métiers du Bois – Fédération Française du Bâtiment et l’Union des Industriels et Constructeurs Bois, la 6e édition de l’enquête nationale de la construction bois vient d’être publiée par la Cellule Économique de la Construction de Bretagne. Elle démontre que ce marché résiste à la crise sanitaire qui aura aussi perturbé le monde du bâtiment.

 

Des indicateurs stables, voire en hausse

 

Grâce aux quelque 1 000 entreprises qui ont répondu, 77 % d’entre elles ont conservé un carnet de commandes stable, malgré la crise sanitaire.

 

La part de marché du bois dans le logement s’élève à 6,5 % en France (et 9 % dans le Grand Est). Le Grand Est reste la 1re région de la construction bois, puisqu’elle représente 19 % du chiffre d’affaires national.

 

Le marché de l’extension, s’il a connu une baisse globale de réalisations, se tourne davantage vers le bois (30,5 % en 2020 contre 27,5 % en 2018). Concernant les bâtiments agricoles, plus de 20 % d’entre eux sont désormais construits en bois, ce qui est une progression positive.

 

Pour expliquer ces bons résultats, notons que les entreprises de construction bois affichent une solidité et une structuration plus favorable. 44 % d’entre elles ont plus de 10 salariés (contre 5 % dans le bâtiment).

 

L’origine locale du bois est de plus en plus demandée par les clients, et, concernant l’approvisionnement, 43 % des achats proviennent d’une scierie française en direct (et même 60 % dans le Grand Est), indicateurs en hausse depuis 2018.

 

 

Continuer à grandir

 

64 % des entreprises ont prévu un investissement dans les 2 ans qui viennent. Aussi, les perspectives de recrutement sont bonnes : 60 % des sociétés prévoient d’embaucher (et même 79 % d’entre elles dans les entités de plus de 20 salariés).

 

Des perspectives réjouissantes pour répondre à la prochaine règlementation environnementale RE 2020…