Archives

Coup de projecteur sur le trophée Jean-Paul LANLY

Retour sur l’édition 2020

Les trophées Jean-Paul Lanly de l’Académie d’agriculture de France pour la valorisation du bois français, récompensent chaque année deux entreprises de la filière forêt-bois qui accroissent leur utilisation de bois français, et le font de façon innovante. En 2020, l’entreprise Bois Déroulés de Champagne située dans l’Aube et adhérente de FIBOIS Grand Est, est un des deux lauréats nationaux.

Interview de M. Sébastien HENAFF Directeur du site de Marigny-le-Chatel chez Bois Déroulés de Champagne.

Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?

La société Bois Déroulés de Champagne (BDC) est le fruit de l’association de deux groupes industriels familiaux de la première transformation du bois. Le Groupe THEBAULT et l’entreprise DROUIN sont deux entreprises de fabrication de contreplaqué. Ensemble, ils ont eu la volonté de sécuriser leur approvisionnement, en créant une unité de déroulage de Peuplier à Marigny-le-Châtel (10) pour alimenter en placages bois leurs sites respectifs de fabrication de contreplaqué, panneau constitué à partir de plis de bois croisés.

A ce jour, nous déroulons 40 000 m3 de grumes de peuplier provenant de parcelles forestières situées dans un rayon de 150 kms autour de l’usine de BDC.

Quelle fut votre réaction suite à la remise de ce trophée ?

Bois Déroulés de Champagne et les 25 salariés qui en constituent la force productive sont fiers de cette reconnaissance de l’Académie d’Agriculture de France. L’association de deux industriels utilisant la même ressource, qui créent conjointement une société pour sécuriser l’approvisionnement de leur matière première est une initiative originale et innovante, reconnue par cette distinction qu’est le trophée Lanly.

Cette démarche s’inscrit dans l’ADN commune des deux entreprises. Déjà impliquées dans le renouvellement de la ressource bois, le Groupe THEBAULT et l’entreprise DROUIN participent à des opérations de valorisation des massifs forestiers au travers de divers programmes comme ‘’Plantons pour l’avenir’’, ‘’Merci le Peuplier’’, ou plus récemment la mise en place du ‘’Contrat Peuplier Performance’’.

Quelle vision avez-vous de votre activité dans les prochaines années ?

Nous déroulons du bois dans des usines implantées au cœur des massifs forestiers pour favoriser la ressource locale, nous fabriquons nos panneaux de contreplaqué en France et les commercialisons sur le marché français et européen. L’objectif est bien de pérenniser nos activités et nos entreprises.

Investir dans un outil industriel de la taille de notre nouvelle usine de déroulage de Peuplier de Marigny-le-Châtel, c’est parier sur l’avenir en termes de mobilisation des ressources et des matières premières, mais aussi sur le dynamisme de la filière bois locale.

Pourquoi utiliser le peuplier comme matière première ?   

Le peuplier est une essence facile à travailler reconnue pour ses qualités à la fois techniques et esthétiques. Les panneaux de contreplaqué fabriqués à partir des placages de peuplier sont en effet utilisés en construction, en agencement et aménagement intérieur, en emballage… où tout autre emploi où le facteur légèreté est déterminant.

De plus, ces usages favorisent le stockage du carbone à long terme. En utilisant cette essence et en la gérant durablement, nous participons tous à notre échelle, du pépiniériste au consommateur final, à limiter les changements climatiques.