Archives

Adapter les bons gestes pour bien se chauffer

Le bois est la première source d’énergie renouvelable du Grand Est. C’est une source d’énergie avantageuse pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et donc lutter contre le réchauffement climatique. Cependant, s’il n’est pas utilisé de façon optimale, il peut être à l’origine d’émissions de particules. C’est notamment le cas chez certains particuliers qui utilisent du matériel ancien peu  performant et /ou du bois inapproprié.

Dans le Grand Est, le bois représente :

  • 20% des ménages se chauffent au bois ors de l’hiver 2017-2018
  • Dans 75 % des cas, il s’agit de ménages qui utilisent le bois en chauffage principal
  • 90% du bois chauffé est sous forme de bois bûche
  • Les chaudières et poêles à bûches sont globalement moins récents que dans le reste de la France

Mais où trouver du bois énergie de qualité dans le Grand Est ?

Il est possible de trouver du bois optimisé pour sa combustion sous différentes formes : bûches, granulés, plaquettes (les plaquettes étant destinées surtout aux chaufferies collectives ou industrielles) .

 

Le bois bûche : 

Les fournisseurs ayant adhéré à la marque Grand Est Bois Bûche s’engagent à fournir un bois de qualité en toute transparence, respectant les engagements énoncés dans le cahier des charges régional (humidité, origine locale du bois, facture détaillée, volumes respectés, essences – uniquement du feuillu-, longueurs…). 

 

Bois granulé ou pellet :

Le granulé de bois est aussi connu sous le terme anglais de « pellet ». Le granulé est composé de sciures de bois, sans colle. De par son processus de fabrication, il dispose d’un taux d’humidité faible, ce qui lui permet d’avoir un rendement optimum. Les certifications DIN+, EN+, NF Biocombustibles Granulés sont le gage d’un granulé de qualité.

Capture

Pour profiter de bois sec toute l’année et faire des économies, acheter du bois humide et le stocker chez soi peut être une solution. Toutefois, le bois doit être stocké dans de bonnes conditions afin de garantir ses performances. 3 éléments doivent être pris en compte pour s’assurer d’un stockage de votre bois de chauffage dans de bonnes conditions. Le lieu de stockage (ou abri) doit être :

  • Aéré : le bois doit être surélevé du sol (ou de toute autre surface uniforme en contact avec le sol) pour que l’air circule sous le tas et permette d’évacuer l’humidité.
  • Couvert : Pour éviter à la pluie de venir réhumidifier le bois, il doit être protégé des intempéries.
  • Ventilé : le bois ne doit pas être « étouffé » sous une bâche. Quel que soit l’abri, l’air doit circuler entre les bûches, par-dessus et par-dessous pour assurer un séchage plus rapide. C’est pourquoi on déconseille le stockage en garage ou en cave, car ceux-ci ne sont pas suffisamment ventilés.

Comment bien s’équiper ?

Un appareil de chauffage au bois de qualité doit être installé par un professionnel est le gage d’un bon rendement énergétique, d’une sécurité accrue pour éviter les risques d’incendie. Associé à un bois de qualité il permet de maîtriser les émissions polluantes.

Un équipement performant garantit un rendement élevé, c’est-à-dire une restitution quasiment intégrale de la chaleur, ainsi qu’un impact environnemental plus maîtrisé. Les équipements de chauffage labellisés Flamme Verte répondent à une charte de qualité en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes.

Il est également important de faire appel à une entreprise qualifiée pour l’installation de son équipement de chauffage. Qualibois est l’appellation qui rassemble les professionnels engagés dans une démarche qualité pour l’installation des appareils de chauffage au bois. Cette appellation est “Reconnue Garant de l’Environnement”. Pour assurer la longévité de l’installation, tout en évitant les risques sanitaires et techniques, il faut veiller à bien entretenir son appareil de chauffage et procéder au ramonage du conduit de cheminée.

Une fois avoir trouvé du bois de qualité et s’être bien équipé, il faut passer à l’étape supérieure : allumer le feu.

La méthode d’allumage par le haut : c’est une méthode plus écologique. Celle-ci permet de réduire les émissions de polluants et optimise la combustion des gaz. Voici quelques conseils afin de bien allumer son feu :

  • Ouvrez les éventuelles trappes de ventilation installées pour le fonctionnement de votre appareil.
  • Préférer une arrivée d’air direct, cela évitera les courants d’air froid dans la pièce.               

Comment procéder à l’allumage du feu par le haut d’après France Bois Bûche ?

  • Utilisez des bûches de taille normale (le bois de feu). Selon la taille du foyer, elles peuvent être rangées à plat ou verticalement. Mettez ensuite par-dessus le petit bois d’allumage (idéalement, des bûchettes de 3-4 cm de côté et de 15-20 cm de long), en alternant et croisant les morceaux. Quatre ou six morceaux peuvent suffire, en les empilant deux par deux sur plusieurs étages.
  • Ajoutez au centre de la pyramide de petits bois un ou plusieurs allume-feux écologiques.
  • Vous pouvez à présent allumer les allume-feux et refermer la porte du foyer, en laissant grandes ouvertes les entrées d’air de votre appareil.

Voici une vidéo explicative réalisée par France Bois Bûche : e